RCC – Où en la valorisation de la carrière des salariés disposant de compétences critiques ?!

Alors que les bénéficiaires de la Rupture Conventionnelle Collective (RCC) de l’an dernier ont entamé leur congé de mobilité depuis quelques mois et, pour certains, déjà débuté un nouveau challenge professionnel, il nous a paru utile de revenir sur l’un des points de crispation du dispositif qui a fait couler beaucoup d’encre et engendré la rédaction de nombreux mails de mécontentement.

En effet, dans la perspective de ne pas voir ses meilleurs éléments quitter l’entreprise, celle-ci a décidé de prévoir une clause spécifique relative aux compétences critiques. Ce concept, aux contours flous et mal définis, a entrainé l’exclusion de nombreux salariés du dispositif de la RCC. Il est peu de dire que cette exclusion n’a pas toujours été bien vécue voire comprise par les salariés impactés…

Pour que cette mise à l’écart du dispositif soit plus facilement « acceptée » par les salariés concernés, dont le départ, rappelons-le, « mettrait en péril la bonne fin d’un projet », l’accord RCC prévoyait une forme de reconnaissance dans son chapitre 4.

Pour mémoire, ce dernier, dans son paragraphe dédié au « cas particulier des salariés disposant de compétences critiques » précisait « Les modalités de valorisation de leur parcours professionnel seront définies par ailleurs ».

Plus de six mois après, le compte n’y est pas. Les salariés retenus car bénéficiant « d’une compétence ou d’une expertise rare », n’ont toujours pas vu l’ombre d’une reconnaissance ou d’une valorisation de leur parcours professionnel.

Nombre d’entre vous nous ont alerté sur cette absence de prise en compte de leurs spécificités. Elle est pourtant nécessaire car elle permettrait de fidéliser des collaborateurs dont le savoir-faire a été reconnu.

Aussi, pourquoi ne pas mettre en place, à l’instar de ce qui a été fait dans le cadre du Young Graduate Program, un programme de valorisation de leurs compétences ? En tout état de cause, dans une démarche prgamatique nous avons formulé cette proposition auprès de la Direction de DXC. Reste à savoir si elle trouvera un écho…