Rentrée scolaire & retard – Un droit pour le salarié ou une simple tolérance de la part de l’employeur ?

En tant que parent, vous souhaitez accompagner votre enfant en ce jour si spécial qu’est la rentrée des classes. Selon toute vraisemblance, votre horaire d’arrivée sera en décalage avec votre horaire habituel. Il nous a donc paru utile de rappeler les dispositions légales en la matière. 

Avant toute chose, précisons que le code du travail ne réglemente pas l’absence pour cause de rentrée scolaire, contrairement à d’autres événements de la vie personnelle tels qu’un mariage ou une naissance. Par conséquent, tout retard ou absence ce jour-là relève d’une simple tolérance communément admise de la part de l’employeur.

De ce fait, si le salarié ne souhaite pas poser une matinée (ou une journée) de CP (ou de RTT) pour accompagner son enfant pour sa première journée d’école, il pourra solliciter l’autorisation de son employeur afin d’arriver exceptionnellement en retard ce matin-là. Pour se faire, le salarié doit aviser son employeur au moins 48 heures à l’avance du retard prévisible pour cause de rentrée scolaire et doit s’assurer qu’il ne s’y oppose pas.

Enfin, il faut bien garder à l’esprit qu’aucune autorisation légale d’absence n’est octroyée au salarié pour cet événement. Ainsi, tant le défaut de prévenance, que l’absence d’acceptation de la part de l’employeur, l’autorise à sanctionner le salarié pour absence injustifiée.